Chaque jour, plus de 300 000 véhicules passent par l’échangeur Turcot de Montréal, qui relie les deux autoroutes les plus achalandées du Québec et permet de se rendre au pont Champlain, à l’aéroport international Pierre-Elliot-Trudeau et au centre-ville de Montréal. Transports Québec souhaite remplacer l’échangeur de 45 ans, qui commence à se faire vieux. Tetra Tech et son partenaire, AECOM, participent à la gestion de ce projet depuis 2008.

Le projet touche une zone urbaine diversifiée de 7 km sur 3 km, traversant plusieurs territoires administratifs du sud-ouest de Montréal. Le projet permettra de remplacer complètement quatre échangeurs achalandés et de relocaliser les voies de l’Autoroute 20 et la voie ferrée de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN).

L’équipe de Tetra Tech fournit des services de soutien en génie-conseil et de gestion de projet en vue d’atteindre les objectifs du projet, y compris l’assurance de la durabilité de la nouvelle infrastructure de l’échangeur Turcot, l’amélioration de la sécurité de l’autoroute et l’atténuation des répercussions sur les zones environnantes.

Les services fournis comprennent notamment :

  • la planification et le contrôle des coûts, y compris la gestion du changement;
  • l’analyse des risques;
  • l’établissement de l’échéancier du projet et la gestion de la documentation;
  • la gestion du contenu technique, y compris la création d’une structure de découpage du projet (« work breakdown structure »), d’outils de suivi et de contrôle et la gestion des aspects techniques reliés aux ponts et aux viaducs;
  • l’intégration du projet, y compris la production d’un manuel pour la gestion du projet et un plan de travail;
  • l’élaboration d’un plan de gestion de la qualité (ISO 9001), l’assurance de la qualité et la rédaction d’un plan de gestion de l’environnement (ISO 14 001);
  • le soutien des communications externes, des activités d’approvisionnement et des activités immobilières, y compris l’acquisition et la libération de droits de passage;
  • lors du processus de sélection, un soutien aux entreprises à la phase d’achèvement des composantes de la fondation.

Il s’agit d’un projet réalisé en deux phases, y compris une étape en mode conception-construction en ce qui a trait aux composantes structurelles principales. On prévoit que le remplacement de l’échangeur sera terminé en 2018.