Le système estuarien de Santos-São Vicente est une région côtière densément peuplée située dans l’État de São Paulo (Brésil) et il abrite le port de Santos, le plus grand port en Amérique latine. Pour augmenter la capacité des infrastructures pouvant accueillir des bateaux chargés de cargaisons liquides, COPAPE a décidé d’agrandir son terminal d’Ilha Barbabé (île Barnabé), au large de la côte de Santos.

COPAPE a choisi Tetra Tech pour réaliser une modélisation de la dispersion des sédiments causés par les activités de dragage dans le système estuarien de Santos-São Vicente. De plus, Tetra Tech a effectué une étude d’impact environnemental qui impliquait la caractérisation de sédiments à l’aide d’analyses physiochimiques et écotoxicologiques.

Le modèle de dispersion évaluait les conséquences possibles pour le processus de circulation hydrodynamique et pour le transport des sédiments en comparant les conditions actuelles et futures. Lorsqu’elle a examiné les conditions actuelles, Tetra Tech a tenu compte des autres entreprises ayant obtenu des permis préliminaires aux fins de construction et de dragage dans la région. En outre, les analyses des conditions futures prenaient compte des conditions engendrées par le dragage nécessaire à l’agrandissement du quai de COPAPE. L’évaluation des impacts potentiels a été réalisée en effectuant des comparaisons qualitatives et quantitatives entre les configurations actuelles et futures.

Pour la modélisation des sédiments, trois scénarios ont été établis pour les conditions habituelles en été et en hiver afin d’étudier l’évolution complète du nuage de particules engendré par le processus de dragage : un seul cycle de dragage, cinq cycles de dragage en une seule journée et dix cycles effectués en deux jours complets de dragage.

Étude d’impact environnemental

Tetra Tech a recueilli 30 échantillons de sédiments distribués horizontalement et verticalement à dix points d’échantillonnage. Les analyses physiochimiques ont été réalisées sur les 30 échantillons tandis que les analyses écotoxiques été effectuées uniquement pour les échantillons de sédiments de surface. Les résultats de ces analyses ont révélé que plusieurs des paramètres excédaient les limites permises par la réglementation brésilienne.

Des biotes présents dans le système ont aussi été étudiés. Tetra Tech a estimé les espèces de phytoplancton, de zooplancton, d’ichthyofaune, de tortues, de cétacés et de benthos présentes dans le système ainsi que leurs populations.

Ces études ont été approuvées par les autorités environnementales du Brésil en 2014, et le début de la construction du quai est prévu pour 2016, une fois que l’étude d’impact environnemental aura été réalisée et approuvée.