Un client, dont le nom restera confidentiel, a confié à Tetra Tech la relocalisation du bassin d’infiltration de sa mine située dans le dépôt de sables bitumineux de l’Athabasca, en Alberta. Tetra Tech a offert une solution efficace qui a permis d’améliorer l’accès aux installations pour le personnel d’opération et d’entretien et d’accroître la fiabilité du système.

Dans le cadre de l’engagement du client quant à la réduction des répercussions environnementales de sa mine, les eaux d’infiltration provenant des digues et du ruissellement de surface sont recueillies et retournées dans un bassin de résidus. Étant donné la construction de nouvelles digues, le bassin de filtration de la mine devait donc être relocalisé

Avant la participation de Tetra Tech au projet, les eaux étaient pompées d’un bassin de filtration existant au moyen d’une barge flottante munie de deux grosses pompes centrifuges. En raison de la grande distance entre la barge et la rive, il était devenu difficile d’assurer le fonctionnement du système.

Tetra Tech a proposé une solution simple, mais efficace, soit la construction d’un nouveau bassin de filtration muni d’un puits de captage en béton de type puisard et équipé de pompes submersibles. Le puits de captage, d’une profondeur de 36 pi (11 m), est adjacent au nouveau bassin et y est lié au moyen de deux grosses conduites souterraines. Il constitue les fondations d’un bâtiment de pompage préconçu comprenant des pompes, des conduites et un pont roulant.

Six pompes submersibles électriques, installées dans le puits de captage, se déchargent dans un collecteur de 36 po (91 cm) qui se trouve sur le plancher du bâtiment. Ce collecteur alimente une nouvelle conduite gravitaire de 1,8 mille (3 km), qui permet de transporter les eaux d’infiltration dans le bassin de résidus existant. Le système de pompage, y compris les éléments de drainage, est entièrement automatisé et peut être commandé sur place ou à distance.

Le système est alimenté par un poste électrique modulaire qui diminue la tension de 25 kV fournie par l’usine à une tension de 600 V (courant alternatif) aux fins de distribution locale pour alimenter les pompes et les services électriques. Le projet comprend aussi des installations de lavage et de repos pour le personnel sur place.

La transition d’une barge flottante à une installation permanente a considérablement amélioré l’accès aux pompes pour les opérateurs et le personnel d’entretien, en plus d’augmenter la fiabilité globale du système.