Le projet de plomb et de zinc Citronen se déroule dans la région nordique du Groenland, contigu à un cours d’eau profond et protégé. Il consiste en l’exploitation d’un dépôt d’envergure mondiale ayant une longue durée de vie prévue. Cependant, en raison de l’emplacement éloigné et du climat nordique extrême, le dépôt nécessite des services spécialisés pour en appuyer l’exploitation.

Le projet de plomb et de zinc Citronen concerne l’une des plus grandes ressources inexploitées de plomb et de zinc au monde, soit plus de 13 milliards de livres (5,9 milliards de kilogrammes) en contenu de zinc et de plomb. L’équipe de Tetra Tech a collaboré avec Ironbark Zinc Ltd. à la réalisation d’une étude de faisabilité détaillée pour le projet Citronen. Tetra Tech a créé une conception complète de mine souterraine et de mine à ciel ouvert, y compris la mécanique détaillée des roches, la conception des parcs à résidus, la gestion des eaux, la conception du plan de mine, le calendrier de production, la conception et la configuration des procédés, l’infrastructure de l’usine et l’évaluation par les pairs.

Une équipe internationale d’ingénieurs du Danemark, de la Suisse, de l’Angleterre, du Canada et des États-Unis ont pris part à l’étude; le client se trouvait à Perth (Australie). Le personnel professionnel diversifié de Tetra Tech s’est associé à ces autres ingénieurs afin de constituer une équipe de projet intégrée, optimisant ainsi l’offre de solutions générales : 

Portée du travail :

  • Gestion de projets et génie minier 
  • Évaluation par les pairs pour la géologie, le traitement et la contribution aux aspects de l’infrastructure du projet
  • Expertise en géotechnologie souterraine, en conception de parcs à résidus et en gestion des eaux  
  • Conception du plan de la mine et calendrier de production minière 
  • Examen de la pertinence du programme de forage aux fins de conception des procédés 
  • Conception des procédés et configuration de la zone de traitement 
  • Gestion des parcs à résidus et des eaux
  • Infrastructure de l’usine, y compris la configuration des parcs à charbon et des aires d’entreposage 
  • Estimation des coûts en capital et de fonctionnement (taux d’exactitude de ±15 %)