Dans le cadre de ses efforts pour restaurer les Grands Lacs et d’autres sites contaminés, l’U.S. Environmental Protection Agency a réalisé des tests approfondis et une analyse des technologies innovatrices.  

Les applications environnementales liées à la gestion des déchets et à la restauration de sites contaminés ont évolué depuis les années 1980. Elles comprennent le traitement de l’eau, incluant les déchets d’hydrocarbures provenant de plateformes de forage pétrolier, le lixiviat ou les eaux souterraines contenant des contaminants organiques, par exemple; le traitement des vapeurs organiques; la stabilisation des déchets organiques, des boues ou du sol pour satisfaire les critères de l’EPA en matière de lessivage de déchets dangereux; l’incorporation de composantes sorbantes dans les systèmes de protection verticaux ou horizontaux pour les sites d’enfouissement dangereux; et le recouvrement in situ au moyen d’une couche mince.

Parmi les plus récentes applications, on retrouve l’usage d’amendements du sol pour diminuer la biodisponibilité des contaminants et comme composants dans le recouvrement de sédimentation active conçue pour absorber les contaminants organiques et, par conséquent, réduire le transport de contaminants advectifs à la colonne d’eau.

Auteur
Sandip Chattopadhyay et coll.
Date
16 novembre 2012
Publication
Environmental Science and Technology (ES&T) Journal
Télécharger le fichier