Jonathan Butcher, Ph. D. (auteur principal), et Saumya Sarkar, de Tetra Tech, ont collaboré avec des collègues de l’U.S. Environmental Protection Agency et de l’U.S. Agency for International Development à l’établissement d’un modèle imitant les changements de l’usage du CO2 dans l’atmosphère par les plantes, ce qui, en retour, pourrait entraîner d’importantes répercussions sur la composante d’évapotranspiration de l’équilibre hydrique. L’article, intitulé Incorporating the effects of increased atmospheric CO2 in watershed model projections of climate change impacts, a été publié à sciencedirect.com et dans le Journal of Hydrology, volume 513, pages 322–334.

Cette recherche est basée sur les simulations de la réponse d’un bassin hydrographique aux changements climatiques pour cinq domaines d’études dans le cadre d’un plus grand effort de modélisation. Voici les points saillants de l’article :

  • changements de la conductance stomatique de CO2, ce qui pourrait réduire la transpiration du bassin hydrographique;  
  • transpiration réduite qui pourrait contribuer à compenser les effets d’une future température de l’air accrue sur l’équilibre hydrique;
  • des modèles d’une bassin hydrographique stimulant ce processus pour prédire un total de ruissellement plus élevé par rapport à d’autres modèles;
  • de nouvelles méthodes sont élaborées pour incorporer ces effets sur les modèles du bassin  hydrographique; 
  • certains modèles existants pourraient surestimer l’effet d’une hausse de CO2 sur l’équilibre hydrique.

Lisez l’article au complet.

Auteur
Jonathan Butcher,Thomas Johnson, Daniel Nover, Saumya Sarkar
Date
26 mai 2014
Publication
Journal of Hydrology
Télécharger le fichier