Tetra Tech s’est associée à Ingénieurs sans Frontières Canada (ISFC) et a participé à Unite to Unlock, la plus grande conférence annuelle au Canada sur les changements sociaux et le développement international. Plus de 700 délégués, tant étudiants que professionnels des domaines de l’ingénierie, des sciences sociales, des affaires et du développement international, se sont retrouvés à Montréal en janvier 2015.

La conférence était axée sur la création de changements sociaux dans cinq domaines : des services publics capables de s’adapter, le leadership en ingénierie au 21e siècle, les réseaux alimentaires durables, les petites entreprises et les entreprises en croissance qui ajoutent de la valeur au niveau social et les trois résultats essentiels (l’intégration sociale, les retombées économiques et les répercussions sur l’environnement) pour les sociétés minières canadiennes. Les participants ont examiné les cadres et méthodes de chacun de ces thèmes et ont relevé des défis de conception pour appliquer ces connaissances à des problèmes réels.

En plus d’être présente à la conférence, Tetra Tech a participé à sa promotion dans les médias sociaux, en diffusant des gazouillis en direct pendant l’événement. Pour un résumé des publications de l’activité sur les médias sociaux, cliquez ici (en anglais seulement).

La conférence a réuni les équipes de Tetra Tech provenant de la Californie, de la Colombie-Britannique, de l’Alberta et du Québec. Voici quelques faits saillants de leur expérience à la conférence.

Belinda Li, ingénieure de projet, a participé au lancement de la conférence et raconté le récit de son voyage avec ISF. Cette professionnelle s’est inspirée de son expérience, enrichie des histoires d’autres participants lors de la séance d’ouverture, pour présenter un exposé commun mettant en lumière son indignation quant au statu quo, mais aussi son espoir de constater que les peuples peuvent s’unir et contribuer à la création d’un monde meilleur.

Depuis peu, Belinda est de retour après avoir passé deux ans outre-mer en tant que bénévole au sein de l’équipe de l’eau et d’assainissement. Elle a animé un atelier portant sur les concepts qui sous-tendent les services publics capables de s’adapter à l’aide d’études de cas reposant sur sa récente expérience au Malawi. Belinda a profité de sa participation aux ateliers pour rencontrer de nouveaux bénévoles et candidats et leur parler du travail outre-mer, en plus de leur expliquer à quoi s’attendre dans les domaines de l’eau et de l’assainissement.

Shayne Smith, vice-président des relations gouvernementales et du développement des affaires, occupe le poste de président du conseil d’administration d’ISF, en plus d’en être un membre de longue date. À titre de président du conseil d’administration, il a présidé l’assemblée générale annuelle de l’ISF, qui comprenait une mise à jour des activités de l’organisation, l’élection des membres du conseil d’administration et une période pendant laquelle les membres étaient invités à poser des questions délicates au sujet de l’organisation et à faire part de leurs recommandations.

Jabiz Sharifian, chef de service, et Guy Chamard, chargé de projets, ont animé une présentation portant sur la gestion de projets miniers dans les pays en voie de développement. Il s’agissait d’un atelier d’introduction qui a permis aux étudiants et aux participants qui travaillent dans d’autres domaines de comprendre les défis et occasions liés aux projets miniers. 

Lauren Quan, ingénieure de projet, faisait partie de l’équipe d’organisation et a géré la logistique en coulisse. Elle avait coprésidé la conférence de 2013 et depuis, elle continue de partager son expertise dans le cadre des autres conférences. De la gestion du personnel de l’hôtel et des bénévoles de la conférence, à la coordination des fournisseurs et la disposition des salles, elle a assuré le succès de la conférence.

Laboratoire d’innovation en génie

En plus d’être conférencier, Jabiz représentait Tetra Tech au sein du laboratoire d’innovation en génie, lancé conjointement par Ingénieurs Canada et ISF Canada, et piloté par Reos. Ce laboratoire énoncera et traitera des défis liés à la profession d’ingénieur au Canada. Les dirigeants de 36 organisations représentant les grandes universités, les associations professionnelles, le secteur privé et la société civile ont établi les caractéristiques définissant la profession aujourd’hui et ont échangé quant à l’avenir de cette dernière.

Le laboratoire sert de plateforme de collaboration continue pour relever les défis actuels, en commençant par les actions suivantes : création d’une communauté de chefs de file en ingénierie,  promotion de la diversité, nouvel examen du programme d’études en génie pour former des ingénieurs polyvalents, promotion de la communication au sein de l’industrie et avec le public, mise au point d’un programme pour attirer les jeunes en sciences et en génie, et réduction des entraves à l’admission dans les programmes de formation en génie. Jabiz rencontrera les autres participants trois à quatre fois par année et participera aux efforts communs liés aux défis établis.