Tetra Tech a réalisé des travaux durant 15 ans au plus grand lac de la Californie, le lac Salton Sea, qui occupe 376 mi2 (974 km2) dans le bassin désertique du sud-est de la Californie. Nous sommes en train d’effectuer une nouvelle étude de financement et de faisabilité pour la réalisation d’une feuille de route adaptée apportant une solution complète aux nombreuses préoccupations environnementales.

Le projet demande la planification de la faisabilité et la conception du projet de restauration pour faire en sorte que le lac Salton Sea devienne un écosystème durable, une destination récréative connaissant un regain d’intérêt, et puisse faire l’objet d’un développement économique par l’entremise de l’énergie géothermique accessible par le côté sud du lac. Les autres travaux de Tetra Tech au lac Salton Sea comprennent la modélisation de la qualité de l’eau et des études de conception technique.

« La méthode englobe la formulation de solutions de rechange avec de multiples composantes de restauration », M. Bill Brownlie, Ph. D., principal ingénieur de Tetra Tech, agent de gestion des risques d’entreprise et gestionnaire de programme pour le travail de notre projet du lac Salton depuis 1998. « Les composantes de restauration seront conçues de sorte à atteindre les objectifs environnementaux, de faisabilité et à long terme en fonction des contraintes financières actuelles. »

Le lac Salton Sea et ses zones adjacentes sont un habitat diversifié pour plus de 400 espèces d’oiseaux et ont joué le rôle critique de lien pour la migration des oiseaux sur la voie migratoire du Pacifique de 5 000 mi (8 000 km). Le lac mesure actuellement 35 mi (56 km) de longueur, 10 mi (16 km) de largeur et contient environ 50 % plus de sel que l’océan. Il est situé au sud de Palm Springs dans un bassin à 230 pi (70 m) sous le niveau de la mer et ne comporte pas de dégorgeoir naturel.

À cause des conditions actuelles de sécheresse et la demande croissante d’eau en Californie, les débits entrants sont détournés à d’autres fins, causant la diminution de la taille du lac. À mesure que le plan d’eau diminue et que sa salinité augmente, le risque d’émissions de poussière soufflée par le vent et de rejet de sulfure d’hydrogène menaçant les poissons, les oiseaux et d’autres habitats pour la faune et la flore sauvages, ainsi que la santé humaine, augmente.

« Le lac Salton Sea était une destination récréative majeure durant les années 1950 et 1960, mais en raison de la teneur accrue en sel et d’autres problèmes de qualité d’eau, il était de moins en moins utilisé à cette fin, ajoute M. Brownlie. Nous avons aidé notre client de longue date, la Salton Sea Authority, à décrocher une subvention de 2 millions de dollars de la California Natural Resources Agency pour le projet de faisabilité actuel. Nous jouons le rôle de représentant du propriétaire, gérant le projet et réalisant des études techniques et de planification. »

Salton Sea 3

Un champ d’énergie géothermique du côté sud pourrait être essentiel pour l’avenir du lac. Selon des études, il est estimé qu’il pourrait offrir une capacité de production de base maximale de 2 000 MW de 2016 à 2046. « Même si les problèmes environnementaux augmenteront à mesure que les rives reculent, la production d’énergie géothermique deviendra plus pratique », mentionne Nicole Stern de Tetra Tech, scientifique de l’environnement et gestionnaire adjointe de projet de l’étude de faisabilité.

Le gestionnaire du projet, Sujoy Roy, Ph. D., ajoute : « Nous avons fait équipe avec le National Renewable Energy Laboratory (NREL) du Department of Energy dans le cadre de son travail avec d’autres programmes. Le NREL nous aidera à déterminer comment les frais associés à l’exploitation d’autres types d’énergie dans les vallées Imperial et Coachella pourraient aider à financer les mesures de restauration. »