Americana est le plus important salon environnemental multisectoriel en Amérique du Nord. Cette année, l’évènement a fêté ses 20 ans et s’est déroulé du 17 au 19 mars 2015 au Palais des congrès de Montréal. Il a accueilli les États-Unis comme pays à l’honneur. Trois employés de Tetra Tech y ont fait des présentations.

Maxym Lachance se spécialise en instrumentation et contrôle pour les projets d’eau municipaux et en conception et planification d’ouvrages de régulation automatisés. Il a notamment participé à la création et à la mise en œuvre d’une solution de contrôle en temps réel pour la Ville d’Edmonton. Cette solution a valu à Tetra Tech deux Grands prix du génie-conseil québécois dans les catégories Infrastructures urbaines et prix Visionnaire.

Le 17 mars, M. Lachance a présenté « Amélioration des ouvrages de surverses à Ottawa » dans le cadre de la composante Innovations en eaux pluviales de la conférence. Il a également présenté ce sujet au 2014 ISA Water/Wastewater and Automatic Controls Symposium à Orlando (Floride). La présentation a été sélectionnée pour WEFTEC 2014.

Le projet en question consistait à mettre en œuvre un contrôle en temps réel pour la gestion des eaux usées de la Ville d’Ottawa, lequel a permis de réduire de 60 % le volume des débordements d’égouts unitaires depuis 2011. La Ville d’Ottawa a d’ailleurs reçu le prix environnemental de l’Association des travaux publics de l’Ontario pour les améliorations apportées au contrôle en temps réel de son réseau d’assainissement mixte. De plus, l’association Consulting Engineers of Ontario a également décerné à la Ville son prix Environnement en 2012 pour le projet d’envergure sur le contrôle de la pollution qu’Ottawa a réalisé en collaboration avec ses partenaires.

Dave MacNevin Ph. D., se spécialise en études pilotes et en épuration par membrane. Il est membre du comité consultatif de projet de la California Direct Potable Reuse Initiative (initiative sur la réutilisation directe à titre d’eau potable) de l’État de Californie. Il a présenté « Potable reuse in Florida: What have we learned so far? » (réutilisation de l’eau potable en Floride : qu’avons-nous appris jusqu’à maintenant?) le 18 mars, de 13 h 30 à 15 h, dans le cadre de la composante de réutilisation de l’eau de la conférence.

La croissance démographique et la pénurie d’eau en Californie, au Texas et en Floride ont stimulé la demande pour un autre type d’approvisionnement en eau, y compris la désalinisation de l’eau saumâtre et, dans une mesure croissante, la réutilisation potable. Aux prises avec une demande pour de l’eau potable abordable et la nécessité de réduire l’incidence d’une forte densité urbaine sur l’environnement côtier et faisant face au défi représenté par la fermeture planifiée des émissaires marins, plusieurs communautés de Floride ont étudié la réutilisation de l’eau potable à l’aide d’un ensemble de procédés de traitement.

M. MacNevin a passé en revue la question de la réutilisation potable en Floride et a donné un aperçu de plusieurs projets de réutilisation à titre d’eau potable, des procédés pilotes testés, des résultats de la qualité de l’eau et autres renseignements tirés de ces projets.

Enfin, François Desjardins se spécialise en traitement des eaux. Il a présenté « Traitement des eaux usées de la municipalité et de la fromagerie de Saint-Benoît-du-Lac par étangs aérés et filtre à sable tertiaire » dans le cadre de la composante des eaux usées industrielles le jeudi 19 mars, de 13 h 30 à 15 h. La présentation portait sur la mise à niveau de la station d’épuration des eaux de la municipalité de Saint-Benoit-du-Lac qui comportait plusieurs contraintes, par exemple les charges élevées rejetées par la fromagerie, les exigences de rejet contraignantes engendrées par un rejet au Lac Memphrémagog et la production artisanale de la fromagerie. La construction étant maintenant terminée, la mise en route a été réalisée en décembre 2014. Le débit traité par la station d’épuration s’élève à environ 100 millions de gallons (378 541 m3) par jour.