Il y avait cinq épaves de navires historiques dans la région du projet de restauration de la Lower Fox River, qui se déroulait au Wisconsin. Tetra Tech a appuyé les travaux visant la préservation pour s’assurer que les épaves servent à des fins pédagogiques et que les efforts de restauration continuent.

Les navires reposaient au fonds de la Fox River depuis le début des années 1990, car à l’époque, la méthode de sabordage – couler volontairement un navire – était monnaie courante. Les épaves se trouvaient sous l’eau, du côté ouest de la rivière, à environ mi-chemin entre le barrage de De Pere et la Green Bay.

« Il fallait extraire les navires pour que nous puissions draguer et recouvrir le fond de la rivière, mentionne Bill Coleman, gestionnaire de projets de Tetra Tech. Le projet de restauration de la Lower Fox River en vue d’extraire les diphényles polychlorés (BPC) est le plus important de son genre dans l’histoire américaine. Tetra Tech est à la tête des efforts déployés en ce sens depuis 2009.

Puisque l’exigence habituelle d’extraction des navires aux fins de préservation historique n’était pas pratique, les embarcations ont été photographiées pour des besoins pédagogiques et pour une exposition publique. Notre équipe a travaillé avec un archéologue à consigner le processus d’extraction des épaves. Les résultats révèlent jusqu’à maintenant que certains de ces navires ont été construits différemment que prévu, y compris une barge équipée d’une charpente métallique plutôt que d’une charpente de bois – une nouvelle découverte au sujet de la construction au XIXe siècle dans cette région.

« Les épaves sont en fait des capsules témoins du passé », rapporte Kevin Cullen, conservateur du  Neville Public Museum de Green Bay, lequel organisera une exposition de photos l’été prochain. « Elles nous permettent de comprendre les allées-retours entre des destinations particulières, ainsi que les gens qui transportaient de la marchandise sur ces navires, leur histoire et la façon dont leur vie a influencé les gens de la communauté. »

« En facilitant l’extraction de ces épaves, les équipes de Tetra Tech démontrent qu’elles savent comment travailler avec les organisations de réglementation et limiter les effets de leur travail sur des ressources aussi délicates que ces épaves, indique George Willant, gestionnaire adjoint des projets de Tetra Tech.

Les navires continueront à laisser un legs grâce à l’exposition publique organisée dans le cadre d’une entente avec le Department of Natural Resources du Wisconsin, le State Historic Preservation Office, le Neville Public Museum, l’United States Environmental Protection Agency et la compagnie Lower Fox River Remediation, LLC.