Cette année, Dan Johnson du bureau de Tetra Tech à Boulder (Colorado) et son épouse ont encore une fois passé leurs vacances en compagnie de l’équipe de Thaïlande d’Engineers Without Borders USA (EWB) de Cal Poly. Ils ont joué le rôle de principaux mentors professionnels de l’équipe, laquelle concentre ses efforts sur les communautés près de Huai Nam Khun dans la région de Chiang Rai depuis huit ans. 

L’équipe a conçu et exécuté des projets d’eau propre (systèmes de filtration par le sable), de compostage et de microcentrale. Bien que le projet de microcentrale ne soit pas allé de l’avant, les autres initiatives ont été mises sur pied et donnent de bons résultats.   

Cette année, l’équipe a passé trois semaines à vérifier les projets existants et à visiter l’emplacement dans la jungle du projet d’énergie annulé. Ils ont également choisi et retenu une nouvelle communauté partenaire pour les projets d’EWB qui se dérouleront au cours des cinq prochaines années (ou plus).  

Le processus de mise en œuvre d’un nouveau partenariat comprenait des visites, des entrevues et la classification de 14 communautés des montagnes dans la région de Chiang Dao. L’équipe a pu compter sur un interprète qui parlait couramment plusieurs des nombreuses langues de ces communautés composées surtout de réfugiés de la Birmanie (maintenant appelée Nyanmar) qui ont fui dans les montagnes du nord de la Thaïlande au cours des 40 à 100 dernières années.  

« Ce voyage m’a sensibilisé à l’extrême importance de concevoir des systèmes techniques créatifs et adaptables – peu importe la communauté à laquelle ils sont destinés », affirme Kimmy Pugel, un étudiant qui faisait partie du voyage en Thaïlande. « Il arrivait souvent que nous visitions une communauté dotée d’un système de traitement ou de stockage d’eau dont la mise en œuvre avait échoué il y a quelques années parce qu’il n’était pas adapté aux besoins précis de la communauté. »

Dan a aidé les étudiants à examiner des questions; à susciter les chefs de file à participer; et à se rendre sur les lieux de leurs projets d’eau, de transport, d’alimentation électrique et d’agriculture; et à reconnaître d’éventuels projets qui cadreraient dans les critères d’EWB. Une fois que l’équipe eut terminé ses entrevues et préparé ses documents, elle élabora un chiffrier de triage pondéré contenant plus de 20 enjeux et l’utilisa pour choisir le nouveau partenaire.  

L’équipe a également réalisé un protocole d’entente avec la communauté choisie, Pa Kloi, qui avait besoin d’un meilleur accès au village par pont pour les piétons et les scooters. Le pont enjambera une rivière qui bloque souvent l’accès à la communauté éloignée. Pa Kloi doit également améliorer son alimentation d’eau et sa capacité de stockage d’eau actuelles, ajouter des dispositifs de filtration lente sur sable en vue pour obtenir une meilleure qualité d’eau, améliorer ses techniques agricoles au moyen de l’irrigation et du compostage, et possiblement exécuter un projet de microcentrale.

Dan et son épouse ont beaucoup aimé donner de leur temps à ce programme utile – tant pour les bienfaits offerts à ces communautés thaïlandaises en développement que pour la possibilité de passer du temps avec de jeunes étudiants en génie et de servir de mentors à ces derniers. Tetra Tech en tire également des avantages en ce sens qu’elle se fait connaître auprès de ces étudiants exceptionnels et d’une université de génie très respectée.

« Nous avons beaucoup gagné à avoir Dan Johnson au sein de notre équipe lors du voyage en Thaïlande, rapporte Kimmy. Nous avons non seulement été en mesure de mettre nos idées en perspective à mesure que nous réfléchissions à d’éventuels projets de génie, mais nous avons aussi beaucoup appris sur des applications tangibles pour tout ce que nous avons fait – ce sont des notions que je n’aurais jamais pu apprendre dans une salle de classe. »

« Dan m’a ouvert à l’incroyable possibilité de changer les choses comme étudiante passionnée en génie », mentionne une participante.